Une fratrie Aboudou à Dijon ?

Alors que Dijon poursuit tranquillement sa bonne saison et que Chalon pour sa part entre dans la dernière ligne droite tout schuss, ça bouge en coulisse. Sans que cela puisse être entériné officiellement (fin de saison oblige), les deux clubs seraient très proches d’un accord concernant Jordan Aboudou. Ce dernier rejondrait son frère Lens à Dijon pour l’année prochaine selon le Journal de Saône et Loire.

Jordan Aboudou, futur Dijonnais ?

Jordan Aboudou, futur Dijonnais ?

Probablement frustré de sa saison dijonnaise, Lens Aboudou pourrait donc retrouver le moral (à défaut de mieux) en évoluant avec son frère l’an prochain sous les couleurs dijonnaises. Voilà qui pourrait d’ailleurs contrecarrer de probables velléités de départ de l’arrière dijonnais en raison du faible temps de jeu octroyé par son coach, Jean-Louis Borg.

Si du côté du club chalonnais, rien n’a réellement filtré (on comprend aisément la volonté de ne pas troubler la fin de saison et d’attendre la période officielle de transferts), on sait depuis déjà quelques temps que Jordan Aboudou ne se sent plus comme un poisson dans l’eau dans le 71. Capable de quelques coups d’éclats en Euroleague en 2013, le physique ailier chalonnais est retombé dans un relatif anonymat alors même que Chalon a quitté la grande scène européenne.
Ce dernier a d’ailleurs évoqué à quelques reprises et à demi mot dans le Journal de Saône et Loire sa frustration face à un coach qui ne lui fait pas confiance, en tout cas pas à la hauteur de ses attentes.

Du côté dijonnais, pas de réaction officielle non plus même si dans les couloirs un membre du staff a avoué être « excité à l’idée de rassembler l’une des fratries françaises les plus prometteuses ».
Un parallèle a même été osé avec la fratrie Jeff et Ricardo Greer même si on en est loin en terme de proportion.

En tous les cas, on comprend aisément en quoi un coach comme Borg peut être intéressé par un profil comme Jordan Aboudou, une sorte de Tony Dobbins en plus grand, plus costaud, plus athlétique même s’il est évidemment moins clutch et moins leader que l’Américain. Et même s’il n’est pas un poste 4 pur, le petit frère de Lens présente d’ores et déjà une garantie en cas de départ (qui nous pend au nez chaque intersaison) d’Andre Harris qui a littéralement explosé cette saison.
Et pour ne rien gâcher, Jordan Aboudou est un JFL de plus dans l’effectif…

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Connexion
Mots clés