L’histoire est en marche !

Une fois n’est pas coutume mais nous allons nous désintéresser quelques instants de la JDA pour parler un peu de NBA et évoquer ce qui semble être l’un des faits les plus marquants de l’histoire du basket mondial. L’Elu – alias LeBron James – a parlé…

LeBron James peut enlever son maillot de Cleveland et lorgner désormais vers la Floride

C’est peu dire que l’on s’attendait à l’intersaison la plus excitante jamais vue en NBA. Et pour cause, la quasi-totalité des cadors de la draft de 2003, de loin la meilleure de tous les temps, était sur le marché. LeBron James, Dwyane Wade, Carmelo Anthony et Chris Bosh notamment. Ajoutez à ceux-là Amar’e Stoudemire, Joe Johnson, Paul Pierce, Ray Allen, Dirk Nowitzki, Carlos Boozer, Shaquille O’Neal, Rudy Gay, David Lee et vous comprendrez pourquoi toute l’Amérique (et au-delà) est actuellement en transe.

C’est l’année du changement outre-Atlantique et même les très bons joueurs sous contrat sont évoqués dans les rumeurs de transferts (Tony Parker, Chris Paul, Al Jefferson).

Mais rien ne nous laissait présager ce qui allait arriver et qui restera dans l’histoire (avec un grand H) du basket américain. Dwyane Wade a réussi à convaincre LeBron James et Chris Bosh de le rejoindre à Miami pour constituer le trio le plus fort certainement jamais vu sur aucun parquet dans le monde.

"Jar Jar Binks", alias Chris Bosh, peut exulter : il quitte enfin les loosers de l'Ontario !

On imaginait fort bien James et Bosh se retrouver à Cleveland ou à New York mais la signature de l’ex-intérieur des Raptors à Miami pour jouer avec Dwyane Wade a semé le trouble chez tous les observateurs. La folle rumeur de voir alors LeBron James les rejoindre sous le soleil de Floride s’est mise à enfler en quelques heures. Impossible se disait-on… mais il faut croire qu’impossible n’est pas floridien !

Qui pour diriger ces superstars ?

Reste maintenant à entourer ces génies par des hommes de devoirs aux salaires misérables, puisque les trois compères vampirisent allègrement la masse salariale du Heat, et à savoir si le jeune coach Eric Spoelstra sera à la hauteur de son trident gargantuesque. Quelque chose nous dit que Pat Riley, le grand gourou du club, ne serait pas contre l’idée de gicler Spoelstra pour prendre sa place. Il l’a déjà fait avec Stan Van Gundy il y a quelques années, et l’occasion unique de coacher de tels joueurs nous laisse penser que la tentation doit être grande sous le crâne gominé de Riley.

Ce coup de tonnerre (ou de génie) à Miami permettra de débloquer définitivement un marché des transferts où quelques faits marquants sont déjà malgré tout à noter : l’arrivée d’Amar’e Stoudemire à New York, celle de Carlos Boozer à Chicago, le transfert probable de David Lee à Golden State (en échange entre autre de Ronny Turiaf) mais aussi les resignatures dans leurs clubs respectifs de Nowitzki, Anthony, Pierce, Allen, Gay, Johnson et Salmons.

Dwyane Wade peut quant-à lui avoir le sourire : il vient de réussir sans doute le plus gros coup de bluff de toute l'histoire de la NBA !

Restent encore quelques spécimens sur le marché avec en premier chef un Shaq qui a récemment déclaré vouloir terminer sa carrière aux Spurs pour gagner un dernier titre… mais qui se verrait bien aussi jouer aux Nets dans sa ville natale de Newark.

Dans toute cette histoire, il y en a un qui doit ronger son frein, c’est Chris Paul, désespérément abandonné par sa franchise dans la course au gros lot…

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés