La JDA s’offre un moteur de Ferrari

NCAA Basket-Ball

NCAA Basket-Ball

Les faits n’auront certainement pas échappé aux plus experts du basket américain mais la culture basket de nos nouvelles recrues semble sans commune mesure avec celle de nos joueurs passés. Eclairage…

Quel est le point commun entre Chatfield, Williams, Cope et Oden ? Ils sont tous sortis de petites universités américaines insignifiantes « basketballistiquement » parlant (Chatfield étant tout de même un cran au dessus).
Quel est le point commun entre Fazekas, Bradford, Craven, Bradley et Marshall ? Ils sont tous sortis de facs « qui comptent » dans le paysage du basket US.

En fin connaisseur du basket universitaire américain, il est évident que Randoald Dessarzin n’a pu ignorer le pedigree de ses nouvelles recrues, toutes formées dans des facs US bien mieux référencées. De là à dire que ce paramètre a été déterminant dans les choix du coach, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement…


Nevada basket logo

Université de Nevada

Nick Fazekas : le moins bien loti… mais quand même

Nick Fazekas est certainement notre recrue qui sort de la fac la moins huppée. Et pourtant, l’Université de Nevada dont il est issu est probablement bien plus renommée que les facs de Cope, Williams et Oden réunies (respectivement College of William and Mary, VMI et Southern Indiana en NCAA 2). Seul Chatfield fait jeu égal avec son cursus à New Mexico. Cela donne immédiatement une idée du standing tout autre de notre recrutement.
A noter que le « Wolf Pack » Nick Fazekas sortira néanmoins de sa fac située à Reno avec de très grosses références aux alentours de 21 points, 11 rebonds et 1,5 contre !


Nebraska University

Nebraska University

Steffon Bradford : des adversaires costauds

En continuant crescendo, c’est certainement Steffon Bradford qui arrive ensuite dans la hiérarchie des universités. En effet, sa fac de Nebraska, pas monstrueuse en soit, évolue pourtant dans la conférence « Big12 », l’une des plus relevée des Etats-Unis avec des universités telles que Texas, Texas A&M, Kansas State, Oklahoma State, Oklahoma (qui a sorti le n°1 de la draft cette année, Blake Griffin) et surtout l’épouvantail Kansas, sacré champion 2008 des Etats-Unis et qui a produit un wagon de très bons basketteurs (la légende Wilt Chamberlain, seul homme à avoir marqué 100 points dans un match NBA, mais aussi Paul Pierce, Danny Manning ou Kirk Hinrich) sans compter les coaches (Larry Brown, Roy Williams, James Naismith, l’inventeur du basketball).
Steffon Bradford sortira des Nebraska Cornhuskers avec des stats à 12 points et 8 rebonds.


University of South California

University of South California

Errick Craven : la légende USC

Avec nos trois derniers joueurs, on rentre dans le gratin du basket universitaire US.
Errick Craven a étudié à University of South California, la fameuse « USC » surtout célèbre pour son équipe de football américain.
Le basket n’a pourtant pas grand-chose à envier au football puisque la section basket a révélé des joueurs comme les ex de proA Sam Clancy et Jeff Trepagnier ou les NBAers OJ Mayo, DeMar DeRozan et Nick Young.  Mais la très relevée conférence « Pac10 » sur la côte Ouest est surtout le théâtre d’une rivalité fratricide à Los Angeles entre USC et la très célèbre UCLA d’où sont sortis des joueurs comme Kareem Abdul-Jabbar, Bill Walton, Reggie Miller, Baron Davis, Trevor Ariza ou Jérôme Moïso pour les plus francophiles. Craven sortira des « Trojans » aux alentours de 12 points, 5 rebonds et 2 passes.


University of Kentucky

University of Kentucky

Ramel Bradley : Kentucky, le gratin

Avec Bradley, on arrive clairement dans ce qui se fait de mieux au niveau universitaire américain. Le jeune meneur est issu de la célébrissime université de Kentucky, réputée pour ses coaches de renom (John Calipari, Rick Pitino) et sa cargaison de joueurs NBA anciens ou actuels (Pat Riley, Kenny « Sky » Walker, Jamal Mashburn, Antoine Walker, Nazr Mohammed, Jamal Magloire, Tayshaun Prince, Rajon Rondo, Kelenna Azubuike).
Au sein de la « SEC » (South East Conference), il se coltine des gros calibres tels que Tennessee, LSU (d’où est issu Shaquille O’Neal) ou encore Florida, double champion des USA avec Joakim Noah.
Au sein des « Wildcats » de Kentucky, Ramel Bradley a terminé son cursus à 16 points, 4 rebonds et 3 passes.


Boston College

Boston College

Sean Marshall : au sein de l’ACC, de la pure folie

Enfin, pour terminer par la crème des crèmes, Sean Marshall fut étudiant à Boston College, dans l’énormissime « Atlantic Coast Conference ».
Cette conférence se compose des meilleures équipes NCAA et Marshall s’est donc coltiné par exemple des universités de pointe comme Wake Forest (d’où sont sortis Tim Duncan, Josh Howard, Chris Paul ou Delaney Rudd pour avoir une référence française), le Duke de Coach Mike Krzyzewski (coach du Team USA) qui a façonné Grant Hill, Elton Brand ou Shane Battier ou encore North Carolina, la Mecque du basketball dont le listing exhaustif de joueurs d’impact est proprement irréalisable (Michael Jordan, Vince Carter, Antawn Jamison, Larry Brown, George Karl, Bob McAdoo, Jerry Stackhouse, Rasheed Wallace, James Worthy par exemple).
Inutile de vous dire donc que produire des statistiques à 15 points, 4.5 rebonds et 2 passes avec les « Eagles » de Boston College n’était pas une mince affaire face à une telle adversité.

A noter pour l’anecdote que Damir Krupalija est lui aussi passé par la case NCAA à l’université d’Illinois, d’où sont sortis des joueurs comme Deron Williams, Luther Head, Kandall Gill ou Nick Anderson…

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés