Intersaison proA : Chalon – De gros paris sur les recrues

Elan Chalon ProA

Elan Chalon ProA

Notre meilleur ennemi est parmi les premiers à boucler son recrutement. Avec de nombreux départs, c’est autour du noyau Risacher-Boddicker-Schmitt-Braud que Greg Beugnot doit reconstruire… avec des moyens en stagnation. Tour d’horizon des arrivées…

En conservant ses cadres, Gregor Beugnot n’avait plus forcément les moyens pour attirer des valeurs sûres, et c’est une somme de paris en provenance de chez l’oncle Sam qu’a tenté le coach bourguignon. Car avec un jeune qui va découvrir l’univers professionnel, un autre qui sort d’une saison catastrophique en Allemagne et le dernier qui n’a pas fait d’étincelles dans un championnat réputé mineur, c’est bien de paris dont on parle.

Le 1er d’entre eux est sans doute celui qui suscite le moins de doutes à l’heure qu’il est. Il s’agit de Jerome Tillman. En provenance directe de NCAA et plus particulièrement d’Ohio (où il tournait à 18 pts et 8 rbs pour sa dernière année), ce panzer sévèrement tanké (1,98m pour 120 kg) débarque pour faire le ménage dans la raquette en lieu et place de Rupert (parti au Mans) et Badiane (parti retrouver du temps de jeu en proB). « Rapide, dur, physique et explosif » (dixit Beugnot), Tillman présente à n’en pas douter le profil type du joueur formaté pour le championnat de France (petit mais athlétique).

La 2e recrue est une interrogation totale. Blake Shilb arrive tout droit du modeste championnat tchèque et plus particulièrement du club de Nymburk, avec qui il a remporté deux trophées, sans toutefois dominer outre mesure (13 pts, 4 rbs et 3 pds). Certainement pas recruté par nos voisins pour être une star, Shilb apportera toutefois à l’effectif chalonnais une consistance et une polyvalence qui n’existait pas en rotation des postes 3 et 4 notamment pour faire souffler le vieillissant Risak.

Drew Neitzel ne peut pas se rater une 2e fois

Enfin, le 3e américain à débarquer va porter une lourde responsabilité, à la hauteur des attentes placées en lui par Beugnot. Il s’agit de Drew Neitzel, combo-guard, chargé de faire oublier Zack Wright (trop gourmand financièrement) et Darnell Harris. Sorti en 2008 de l’excellente université de Michigan State (cette année encore finaliste du championnat), Neitzel présentait beau, très beau même, avec une moyenne lors de sa 3e année à 18 pts, 4 pds et 3 rbs. Il débute donc l’an dernier sa carrière professionnelle en Allemagne et… se plante dans les grandes largeurs avec les Artland Dragons (5 pts et 3 pds en 18 minutes). Mais pour le coach chalonnais, qui avait déjà fait de Neitzel son choix numéro 1 l’an passé, « Drew n’a pas été exploité selon ses qualités propres » en Allemagne (meneur exclusif au lieu de combo) et il compte carrément faire de Neitzel le leader de son équipe tant d’un point de vue sportif que du côté du leadership. Avec une équipe composée de sages comme Risacher ou Boddicker, c’est dire l’espoir placé en Neitzel à 24 ans seulement. Toujours est-il que ce dernier devra être fort parce qu’il se voit confié les pleins pouvoirs sur les postes 1 et 2 avec seulement les jeunes Jonathan Hoyaux et Philippe Braud en soutien…

C’est donc un recrutement à première vue totalement incertain qu’ont livré les dirigeants chalonnais. Si les potentiels de Tillman et Neitzel font saliver, rien ne certifie pourtant que ces deux là sauront s’élever au niveau désiré. S’ils y parviennent, Chalon sera un vrai trouble-fête de ce championnat peut-être même dans les 5-6 premiers, sinon c’est une saison longue et pénible qui se profile…


Meneurs
: Drew Neitzel – Jonathan Hoyaux
Extérieurs
: Philippe Braud – Stéphane Risacher – Blake Shilb – Nicolas Lang
Intérieurs
: Brian Boddicker – Jerome Tillman – Jérôme Schmitt


Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés