Borg annonce la couleur : ce sera défensif !

Pour sa prise de fonction, Jean-Louis Borg n’a pas fait dans la demi-mesure. A peine la période de recrutement entamée, les noms qui circulent concernant les futurs joueurs de la cité des Ducs respirent le collectif et surtout l’abnégation défensive. Focus sur les nouveaux arrivants.

Borg l’avait annoncé et ne déroge pas à sa méthode, la remontée en proA se gagnera par la défense. Michel Renault qui avait déclaré fut un temps (pas très lointain) qu’à Dijon, on devait voir des points, des smashes et des trois points, « parce qu’à Dijon on n’est pas Vichy », doit aujourd’hui en bouffer sa cravate. Mais il n’a plus d’autres choix que d’accepter.

Sous l’ère Dessarzin, on a été servi question attaque, mais au prix d’une indigence défensive de tous les instants… pour le résultat que l’on sait.

Pour corriger la trajectoire, Borg a donc pris les choses en main en recrutant de la défense, de la combativité et de l’envie de mouiller le maillot. Pas de noms ronflants mais des bosseurs, à l’image du coach.

En sauvant ce qui pouvait encore l’être, la JDA s’est d’abord constituée sa « young connexion » avec le colosse Ferdinand Prénom, le polyvalent Lens Aboudou, le grand Jonathan Tornato et le très académique Benjamin Monclar qui a diablement progressé ces dernières années.

Des bosseurs, des défenseurs et des partageurs !

Melody (à gauche) en défense sur Ricardo Greer

Puis ont suivi les premières arrivées en provenance de l’extérieur. En premier chef (dans tous les sens du terme), David Melody accepte à 33 ans de redescendre d’un échelon pour être le garant de l’esprit Borg, alors qu’il n’aurait eu aucun mal à trouver preneur en proA avec le nouveau règlement.

Anthony Christophe

Anthony Christophe, autre ancien disciple de l’ex-coach bourbonnais, arrive à la mène avec là encore des valeurs de défense et de collectif (meilleur passeur de N1 avec 8 passes par matches dans la meilleure équipe). S’il débarque vraisemblablement comme 2e meneur, il n’en a pas moins largement le niveau proB et a lui aussi connu une montée en proA avec Besançon.

Bing, un petit guerrier des raquettes

Enfin, et malgré un imbroglio sur la réalité de sa signature, la JDA a officialisé sur son site l’arrivée du petit intérieur US Erroyl Bing, une vraie valeur sûre à ce niveau (14 pts, 9 rbs et 17 d’éval) et qui a lui-aussi déjà tâté de la proA à Clermont.

Sept joueurs qui constituent donc l’ossature de l’équipe à laquelle pourrait rapidement s’adjoindre un intérieur vertical (pour compenser la modeste taille de Bing), le nom de Chistopher Cologer ayant été murmuré.

Reste donc à identifier ce dernier intérieur avant de se pencher sur le recrutement des derniers éléments qui devraient être américains. Avec un poste 1 capable de scorer et de faire jouer ses partenaires et un poste 3 au profil de « serial scoreur », on ne devrait pas être très loin de la composition définitive de cette équipe résolument défensive.

Meneurs : US – Christophe

Extérieurs : US – Monclar – Aboudou

Intérieurs : Bing – JFL – Tornato – Prénom

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés