Une mascarade made in LNB

Suite à la courte défaite d’hier soir face à Strasbourg, on ne peut que s’interroger face à autant d’incompétence et de décisions, qui laissent un goût amer aux dijonnais.

Entre des décisions arbitrales qui frôlent l’amateurisme et un commissaire lnb qui se prend pour l’empereur des lieux (et qui entend aider Mr Collet à suivre son match dans les meilleurs conditions), on ne peut que penser que la JDA s’est faite avoir sur toute la ligue ligne…

Un arbitrage maison

V. Collet: "-Joseph, tu peux m'aider, j'y arrive plus!!!! J. Bissang: -Pas de problème Vincent, je te concocte un petit arbitrage maison, tu m'en diras des nouvelles!"

V. Collet: « -Joseph, tu peux m’aider, j’y arrive plus!!!!
J. Bissang: -Pas de problème Vincent, je te concocte un petit arbitrage maison, tu m’en diras des nouvelles! »

La ligue est devenue maître dans l’art de former des arbitres compétents. Oui, vous l’aurez compris, l’ironie est de sortie. Comment peut-on assister à une telle mascarade à un tel niveau? Les décisions arbitrales litigieuses font bien entendu partie intégrante du jeu, et il faut savoir faire avec. Mais dans de telles conditions, comment ne pas s’indigner?

À la fin d’un match âpre et disputé, alors que Dijon était bien revenu dans la partie, Joseph Bissang se fendait de magnifiques décisions. Litigieux n’est même plus l’adjectif adéquat tant sa neutralité a semblé déficitaire. Comment un arbitre pourtant habitué à ce niveau et aux compétitions internationales peut-il à ce point faire preuve d’un manque flagrant d’impartialité?

Pitoyable, à l’image de ses deux compères, il se permettait même de revenir sur la décision d’un de ses collègues, qui n’allait (le malhonnête) pas dans son sens! Comment peut-on également siffler un passage en force à Walker dans ces conditions? Que dire des écrans mobiles? Cette rencontre laissera un goût amer à tous ceux qui y ont assisté, tant les décisions pitoyables de la fin ne peuvent être défendues.

 

La LNB, dictature moderne

C'est à n'y rien comprendre. Comment laisser passer ça?

C’est à n’y rien comprendre. Comment laisser passer ça?

À l’instar de la NBA, la ligue nationale de basket entend créer un spectacle familial, aseptisé. Une ligue de bisounours qui doit répondre à un certain nombre de critères et éliminer les brebis galeuses. Et c’est tout à fait le sentiment qu’ont les dijonnais suite à cette blague basketballistique. On pourrait parler de parodie tant il est difficile de croire que ce à quoi on a assisté samedi soir est bien réel. Comment les dirigeants de cette ligue peuvent-ils laisser faire de telles choses? Ce n’est pas la bonne question, il faudrait plutôt se demander pourquoi…

Lors de la rencontre, les possessions strasbourgeoises étaient souvent sifflées, les décisions arbitrales litigieuses encore d’avantage. C’est alors que Monsieur André Nouail (commissaire de la ligue) s’est empressé, pour répondre aux désirs de Monseigneur Collet, d’exiger du speaker dijonnais une annonce pour demander au public de cesser ce genre de pratiques et d’encourager les adversaires mais aussi de saluer le magnifique travail des arbitres, qui va parfaitement dans la direction souhaitée par la LNB.

Ce dictat du représentant d’Alin Béral & co. est d’autant plus inadmissible qu’il n’est pas impartial. A-t-on demandé à Beaublanc de se taire lors des derniers playoffs? Certainement pas. Mais on note avec une évidence déconcertante une différence de traitement entre les différents clubs de la division. La ligue aimerait bien pouvoir choisir les éléments qui joueraient le rôle de dynamisants du basket français. Malheureusement, il existe dans notre Société un principe libertaire qui vient compliquer la tâche de la LNB. Mais Béral et ses comparses semblent avoir trouvé les moyens nécessaires pour passer en douce le message. Classe, comme toujours.

Les réactions

Voici quelques réactions côté dijonnais, lors de la conférence de presse d’après match.

  • Zach Moss

 

 

  • Jean-Louis Borg

 

Inutile de vous préciser qu’en suivant la logique de la ligue, ces propos risquent de faire l’objet d’un rapport. Et oui, la liberté d’expression ne s’applique pas à n’importe qui et dans n’importe quelles conditions. C’est du moins l’avis de la LNB…

 

N’hésitez pas à écrire à la LNB pour faire part de votre opinion et/ou de votre mécontentement. Il est de notre droit et de notre devoir de revendiquer nos droits face à ce genre de pratiques lamentables.

Vous pouvez également participer au débat sur le forum!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés