L’expérience se paie.

Hier soir, au terme d’un match âprement disputé, la JDA s’est incliné de justesse face à Gran Canaria, l’ogre espagnol. Pourtant, après avoir connu un coup de mou dans le deuxième quart-temps, les dijonnais ont rendus coups pour coups à leurs visiteurs et ne se sont jamais laissé abattre par l’adversité.

Néanmoins, ce sont bien les joueurs de Gran Canaria qui sont repartis avec la victoire en poche, preuve de leur sang froid dans les derniers instants du match.

Walker s'impose de plus en plus à chaque match comme le leader de l'équipe. Source: Eurocup.com

Walker s’impose de plus en plus à chaque match comme le leader de l’équipe.
Source: Eurocup.com

Pourtant, bien emmenés par Erving Walker, encore en feu hier soir (23pts, 4pds, 3rbds), les hommes de Jean-Louis borg ont faillis réaliser le hold up parfait en égalisant dans la dernière minute de la rencontre.

Mais, à l’image d’un Andre Harris fébrile et d’une dernière possession atrocement mal gérée, Dijon a payé son manque d’expérience du haut niveau européen.

Dur de rivaliser avec un gros client comme Gran Canaria quand son effectif est aussi peu expérimenté! Le public dijonnais, qui y a cru jusqu’au bout, s’en est bien rendu compte. Assommés après le gâchis des 5 dernières secondes, les supporters sont vite redescendus de leur nuage.

Il faut cependant relativiser cette défaite (de 2 points seulement!) puisqu’elle démontre tout de même la hargne et le mental incroyable de Zach Moss et ses coéquipiers.

L’expérience s’engrange petit à petit, et il faut certainement passer par ce genre de défaite sur le fil, qui laisse un arrière goût amère…

Tout n’est pas terminé, nous n’en sommes encore qu’à 3 journées! La qualification est encore possible pour la cité des Ducs et les joueurs auront à coeur de rebondir rapidement!

 

Go JDA!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés