La marche était trop haute…

Ce mercredi, la JDA débutait l’année 2015 à domicile par la réception de Ljubjana, équipe calibrée pour aller loin, très loin. Côté dijonnais, on ne se faisait pas trop d’illusions, Jean-Louis Borg avait d’ailleurs expliqué qu’il n’attendait rien de ce match.

Et le résultat lui a donné raison. Une (courte défaite) face à une équipe slovène qui a su alterner jeu intérieur et extérieur. Et même si la Jeanne a montré un visage plutôt encourageant, surtout au niveau du mental et de l’état d’esprit, on a bien perçu la différence de niveau entre deux équipes qui ne se sont pas fixé le même objectif.

Un objectif déjà atteint

L'équipe semble mieux armée offensivement cette saison... Source: La Nouvelle République

L’équipe semble mieux armée offensivement cette saison…
Source: La Nouvelle République

Faut-il tirer la sonnette d’alarme après cette défaite 81-77 face à une équipe de Ljubjana plutôt séduisante? Non, il n’est absolument pas question de ça, au contraire.

L’objectif en début de saison était davantage de faire bonne figure dans cette compétition relevée qu’est l’Eurocup. Cet objectif a été pleinement rempli, grâce à une première phase de poule parfaitement gérée (6 victoires, 4 défaites). La JDA n’a donc plus aucune pression. Et même si ses chances de passer ce deuxième tour sont très minces, il ne faut pas oublier non plus que les principaux objectifs du club sont plutôt à l’échelle nationale.

Jean-Louis Borg voudra bien entendu jouer cette compétition à fond, même s’il pourrait en profiter pour lancer plus sérieusement ses jeunes, en cas de nouvelle défaite mercredi prochain face à Bamberg.

Quel est le niveau de la Jeanne?

La défense dijonnaise doit rester la clé du jeu proposé par l'équipe. Source: FOXAEP.com

La défense dijonnaise doit rester la clé du jeu proposé par l’équipe.
Source: FOXAEP.com

C’est peut être là la véritable question qu’il est légitime de se poser à ce jour. Où se situe le niveau de la JDA Dijon? Que peut-elle espérer?

Si on a remarqué une pluralité nouvelle de talents offensifs par rapport à l’équipe de la saison passée (les apports de Evring Walker et  Steven Gray, et la bonne forme de Antoine Mendy y sont pour beaucoup), on peut s’interroger sur la régularité de l’équipe. Car c’est le problème récurrent de cette JDA version 2014-2015, fournir un effort régulier, notamment en défense.

Alors oui, la défense mise en place par le coach dijonnais est toujours incroyable d’efficacité, mais les joueurs ont parfois tendance à oublier ses vertus et à trop se prendre pour une équipe offensive. Hors de ses bases, la JDA a souvent laissé de côté son identité et a trop voulu rivaliser en marquant plus.

Ce n’est pas la bonne solution et cela induit de manière logique, une irrégularité problématique. Néanmoins, les résultats sont au rendez-vous et on peut faire confiance à Jean-Louis Borg pour faire travailler ses joueurs sur la rigueur défensive et l’homogénéité des performances.

Aujourd’hui, la JDA peut prétendre à un beau parcours en championnat et disposera d’un tirage en sa faveur en Leader’s Cup. Sans oublier la Coupe de France, où tout est possible et où les dijonnais aimeraient certainement réaliser un beau parcours. Est-ce que Dijon peut ramener un titre cette saison? Avec les qualités mentales, l’implication des joueurs et la science de Maître Borg, l’équipe peut certainement espérer jouer les premiers rôles dans l’une de ces compétitions. Reste à savoir si Dijon aura les ressources nécessaires à cela. Les mois qui viennent seront décisifs et nous permettront d’en juger de manière plus tranchée.

Le débat reste donc ouvert!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés