Il est interdit de s’exprimer!

La liberté d’expression est l’une des libertés fondamentales, revendiquée par l’UNESCO en tant que principe de « liberté politique ». Il semblerait que ce principe s’applique en France, pays des droits de l’Homme, qui se veut l’un des modèles du genre…

La liberté d’expression existe-t-elle dans le monde du basket? Après une déclaration d’après match du coach dijonnais, tout porte à croire que rien n’est moins sûr..!

Une salle de basket est un espace public où les spectateurs s’expriment et encouragent leur équipe. Souvent à Dijon, les sifflets tombent sur des décisions arbitrales litigieuses (à moins que de la mauvaise foi ne se glisse parfois..?), preuve s’il en est de l’attachement des dijonnais à leur club de coeur.

"-Qui c'est le mauvais arbitre? -C'est moi m'sieur!!!"

« -Qui c’est le mauvais arbitre?
-C’est moi m’sieur!!! »

Pourtant, le public a-t-il le droit de laisser ainsi libre cours à sa colère à l’encontre de trios d’arbitres souvent maladroits voir parfois totalement incompétents? Ce n’est malheureusement un secret pour personne, l’arbitrage made in LNB est souvent poussif voir mauvais. Or, après la rencontre d’hier soir, de nombreux sifflets sont venus saluer la sortie des arbitres, suite à des décisions qui ont semblé injustes ou incohérentes.

Sifflets et noms d’oiseaux, voilà de quoi habiller pour l’hiver messieurs Jeanneau, Paic et Betton qui ont quitté le parquet du palais des sports la tête basse. Mais voilà, les réactions du public, signe de leur sensibilité basketballistique, n’ont apparemment pas été du goût du trio arbitral de la rencontre d’hier. Ainsi, selon des témoins, le coach dijonnais aurait déclaré hier après la rencontre, avoir été réprimandé par les arbitres pour avoir incité le public dijonnais à fustiger le corps arbitral. Très remonté après la défaite, Jean-Louis Borg aurait ainsi manifesté son mécontentement lors de la rencontre et les réactions du public auraient été provoquées par sa faute. C’est du moins ce qu’auraient laissé penser les arbitres d’hier soir!

Bien entendu, cette affirmation est erronée. Le public dijonnais est amateur de basket depuis de nombreuses années désormais. En fins connaisseurs, les supporters de la Cité des Ducs, ont manifesté leur mécontentement de manière spontanée. Reprocher au coach côte d’orien une « incitation » quelconque est de toute manière une erreur de discernement. Un seul homme peut-il provoquer une telle réaction spontanée? Difficile à croire dans ce contexte…

Il faut garder à l’esprit, notamment lorsqu’on est arbitre et que l’on est censé connaître quelque peu le monde du basket, que le public manifestera son mécontentement lorsqu’il lui semblera légitime de le faire. Certes, parfois cela se fait sous des formes franchement déplacées mais les sifflets font partie du jeu. Inutile de mettre la faute sur Jean-Louis Borg! Sauf bien sûr, quand on est pas capable de réfléchir…

 

Si l’on pouvait faire une simple demande à la ligue : S’il vous plaît, formez vos arbitres et arrêtez de nous envoyer vos brebis galeuses au palais des sports Jean Michel Geoffroy!

Be Sociable, Share!

Une réponse à to “Il est interdit de s’exprimer!”

  • Prof:

    Belle réaction d’une personne qui n’a sans doute jamais eu un sifflet dans sa bouche…

Laisser un commentaire

Login
Mots clés