La JDA s’incline face à Roanne. Fin de l’aventure en coupe de France.

coupe_de_france-2Hier soir, Dijon se déplaçait à Roanne dans le cadre des 16° de finales. La coupe ne semblait pas être dans les objectifs du club mais ça n’a pas empêché les joueurs de s’impliquer dans cette rencontre.

Tout le monde savait avant ce déplacement que ce serait difficile. En effet, malgré un début de saison raté, la Chorale a su se ressaisir et trouver le niveau qui devait être le sien. Les joueurs dijonnais ont subis la loi de Ryan Reid (13pts, 4rbds, 10d’éval’) et de Steven Gray (14pts, 14d’éval’). Les roannais ont réussis à se défaire de la défense dijonnaise même si au final, la JDA  échoue sur le fil (68-66) après une deuxième mi-temps plus équilibrée.

Côté dijonnais, on notera la confirmation des progrès de Larry Owens (12pts, 3rbds pour 12d’éval’). En effet, l’ailier américain a su mettre à profit son temps de jeu et a eu un fort impact sur le match côté dijonnais. On remarquera aussi le bon match de Jérémy Leloup (15pts en 17min). T.J. Campbell (11pts, 4pds) et Andre Harris (13pts, 3rbds) ont eux aussi su maintenir la JDA dans le match. La déception de la soirée vient de David Mélody, très maladroit (0/5 pour -3d’éval). La capitaine dijonnais a vécu une très mauvaise soirée.

Le signe encourageant, c’est que les joueurs dijonnais se sont montrés très accrocheurs face à cette équipe de Roanne. Dans le même temps, le futur adversaire de la JDA, Nancy s’est lourdement incliné (103-87) face à Boulogne-sur-Mer (ProB). Alors la JDA aborde-t-elle la prochaine rencontre en tant que favorite? Clairement non. Mais à l’inverse de son futur adversaire nancéien, l’équipe dijonnaise peut jouir d’une confiance plus importante. Avec les récents progrès de Larry Owens, le collectif de la JDA s’est trouvé une arme supplémentaire dans sa rotation. Zach Moss a montré face à Nanterre qu’il demeure toujours un pivot dominant lorsqu’il est en forme…

L’équipe apparait désormais soudée et efficace. La défense même si elle montre encore quelques signes de faiblesses fait toujours office d’épouvantail. Côté offensif, les automatismes commencent à venir. Attention tout de même à ne pas se déconcentrer. Nancy pourrait aborder sa venue à Dijon dans l’optique se relancer. Elle pourrait être motivé et à bloc et dans ce cas, attention au piège!

Go JDA!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés