Dans les starting-blocks

On y est. A une semaine de la reprise officielle, il fleure comme une odeur d’excitation que l’on aurait pas imaginé dans les bas fond de la proB. Oui mais voilà, quand bien même cela arrive en proB, la JDA entame enfin une saison avec un réel objectif ambitieux. De quoi changer l’état d’esprit soporifique qui régnait lors de nos anciennes campagnes de proA.

Mais si beaucoup d’observateurs pointent aujourd’hui la JDA comme le candidat tout désigné à la remontée, le chemin sera semé d’embûches. Capable de briller en préparation contre des ténors de proA, la Jeanne a inquiété lors de ses dernières confrontations avec un bilan plus que mitigé face à ses collocataires de l’étage inférieur.

Parce qu’il ne faut pas oublier que la JDA n’est pas la seule à avoir les dents longues. Rouen, avec une masse salariale supérieure, fait office de principal rival dans la course à la première place. Toujours dans la continuité au niveau du coaching avec l’indéboulonable Veyronnet, Rouen a tapé fort en recrutant des stars de la division, le meneur Ronnie Taylor, l’ailier Jason Siggers et l’intérieur Devonne Giles. Entourés par les fidèles Thioune, Poupet, Williams et Soliman, les Normands ont de quoi être fiers.

Une proB piégeuse aux quatre coins du pays

A un degré moindre au niveau budgétaire, le représentant de sud-ouest Boulazac a pourtant réussi un recrutement « galactique », à même de lui permettre d’aller titiller les deux cadors. Le cinq majeur McIntosh/Dubiez/Gradit/McKenzie/Malick Badiane est juste effrayant. Et quand on sait qu’il y a derrière les solides Kerckhof, Gaillou et Adjiwanou et qu’à la tête de tout ça, se trouve un vrai bon coach (Lauthié), on est en droit de se demander si les vrais favoris ne sont pas là.

Derrière ces deux équipes qui font figure de favoris logiques avec Dijon, sur le papier tout du moins, il faudra s’attendre à tomber dans de vrais guet-apens dans chaque recoins du pays, tant cette division est homogène. Comme en proA, on a la sensation que tout le monde peut battre tout le monde et des équipes comme Nanterre, Bourg en Bresse ou encore Châlons-Reims ne se feront pas prier pour s’enfuir avec une part du butin. Preuve de cet état de fait, la JDA a perdu en amical contre les deux derniers cités. Et vendredi, ça commence par les Marnais…

Jean-Louis Borg connaît mieux que quiconque cette division et saura, espérons-le, recadrer ses soldats en cas de dérapage. Place aux joutes et place au plaisir de l’ambition retrouvée !

JDA Dijon saison 2010-2011 de ProB

JDA Dijon saison 2010-2011 de ProB

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés