Les récompenses JDAoff

À quelques heures du premier match face à Strasbourg, la pression est à son paroxysme, l’excitation est palpable et tous les esprits sont dors et déjà tournés vers la rencontre.

Après une saison régulière riche en suspense, ces playoffs apparaissent comme la cerise sur le gâteau. En espérant que le goût de celle-ci dur le plus longtemps possible!

C’est donc le moment parfait pour décerner les récompenses JDAoff! Vous avez voté pour décerner 4 prix. Voici les résultats…

 

Jeremy Leloup MVP dijonnais à l'unanimité!

Jeremy Leloup MVP dijonnais à l’unanimité!

[Prix 1] « MVP » : Joueur dont les performances ont étés les plus régulières mais aussi les plus décisives dans la saison dijonnaise.

Pour ce premier prix, le suspense n’est pas énorme… Car c’est en effet Jeremy Leloup qui est récompensé à l’unanimité. Une juste récompense après une saison pleine (12,9pts; 3rbds; 2,6pds; 12,6éval) où le manceau a clairement franchît un cap. Leader sur le plan offensif aussi bien que dans l’esprit, Leloup s’est imposé comme l’âme de cette équipe dijonnaise.

À chaque match il a mouillé le maillot et fait preuve d’une rage de vaincre incroyable. Mais dans le même temps, il a également réussit à progresser dans les moments décisifs pour devenir l’option offensive n°1.

Bravo à lui.

 

 

MR a l'air déçu...

MR a l’air déçu…

[Prix 2] « Bonnet d’âne » : Personne dont l’attitude, les propos ou les performances ont porté préjudice au club. Ou tout simplement, la plus grosse déception de l’année.

Certainement pas le prix le plus prisé, il faut néanmoins savoir reconnaître des erreurs et cibler les responsables.

Et c’est Michel Renault qui est ici sanctionné. Du mieux aura été aperçu pendant la saison mais les quelques dérapages médiatiques du président de la JDA ont ternis ce progrès.

Mais à travers Renault, c’est aussi un peu le club qui est sanctionné. Non pas les joueurs ou le staff mais plutôt la structure elle-même. En décalage avec beaucoup d’autres clubs, la JDA semble à la peine niveau communication, promotion… Michel Renault fait donc également les frais des erreurs de développement.

 

 

Ferdinand Prenom a encore tout l'avenir devant lui! Photo: Philippe Bruchot; LBP

Ferdinand Prenom a encore tout l’avenir devant lui!
Photo: Philippe Bruchot; LBP

[Prix 3] « Trophée de l’avenir » : Les jeunes représentent l’avenir du basket dijonnais et français. Quel dijonnais présente la meilleure perspective?

Ici, c’est Ferdinand Prenom qui est récompensé. De retour dans la capitale bourguignonne après une saison passée à Antibes en prêt, le jeune pivot français n’a pas déçu, au contraire!

Habile dos au panier, il dispose d’une palette offensive efficace. Et même s’il doit et peu encore progresser, Ferdinand n’est plus le même joueur. S’il continue comme ça, il pourra certainement compter parmi les meilleurs intérieurs français du championnat…

Ferdinand Prenom a montré de l’envie, de la détermination mais également des progrès incroyables. Ainsi, il a été plus que précieux en rotation de Zach Moss sur le poste 5. Mais le plus incroyable reste à venir puisque le pivot dispose d’une grande marge de progression!

Félicitations, le meilleur est devant!

 

 

Le capitaine dijonnais reste précieux...

Le capitaine dijonnais reste précieux…

[Prix 4] « Trophée de l’honneur » : Qui, au sein du club ou autour a le mieux représenté le club? Qui a su porter haut et fort les couleurs dijonnaises?

Beaucoup d’indécisions pour cette ultime récompense, beaucoup d’hésitations et au final c’est le capitaine David Mélody qui est élu. Certes, il n’a plus ses jambes d’antan et ses stats sont ses plus faibles en carrière mais il n’empêche qu’il est toujours là et qu’il maintien le cap.

Car l’impact de Mélody sur le groupe dijonnais va au delà des stats, bien au delà même. En effet, le capitaine reste toujours décisif en défense et en relais du coach sur le terrain. Mais c’est aussi dans le vestiaire que son influence est la plus visible. Expérimenté, intelligent et déterminé, Mélody est en grande partie responsable de la bonne saison dijonnaise.

Son attitude est également saluée par les supporters puisqu’il reste un modèle de professionnalisme.

Mr Mélody, merci et bravo!

 

Bien entendu, par delà ces récompenses individuelles, il faut également saluer la performance collective d’un groupe que tout le monde avait enterré trop tôt. Merci aussi à eux et merci à vous, supporters.

Maintenant, place aux playoffs! La série face à Strasbourg commence ce soir à 20H30 (retrouvez notre preview ici: http://www.jdaoff.com/championnat-proa/preview-strasbourg-dijon ).

 

Go JDA!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés