Les attentes: épisode 1

Premier chapitre d’une nouvelle série d’articles toujours autour des playoffs. Pour continuer de vous faire patienter tant bien que mal, voici donc une rubrique novatrice (oui oui je suis comme ça moi, un grand innovateur dans l’âme…) qui va s’attacher à définir ce que l’on attends des joueurs dijonnais dans cette série face à Strasbourg.

Aujourd’hui, on commence par le poste de meneur, décisif puisque c’est ici que se créent les systèmes offensifs. Il faut donc des bonnes épaules pour prendre les rênes d’une équipe en playoffs. Car la moindre maladresse sera immédiatement sanctionnée et lourdement pénalisable pour l’équipe. Un poste crucial donc où Dijon a fort à faire…

 

Comment le meneur américain va-t-il se comporter en playoffs? Photo: La Gazette

Comment le meneur américain va-t-il se comporter en playoffs?
Photo: La Gazette

T.J. Campbell

(8,7pts; 3,3pds; 8,6éval)

 

Pas toujours flamboyant, souvent sous le feu des critiques cette saison, le meneur américain ne s’en est tout de même pas trop mal sorti!

D’autant plus quand on voit l’énorme pression sur ses épaules. Car il est difficile d’évoluer sereinement au sein d’une équipe lorsque tous les regards les plus accusateurs sont tournés vers soi.

De plus, Campbell aura tout de même montré aux supporters son efficacité au shoot (40% à 3pts). S’il parvient à les rentrer, il pourrait sans doute mettre la JDA sur de bons rails. Car c’est aussi ce qui fait la différence en playoffs: le shoot. Les défenses se resserrant, une équipe a besoin de joueurs capables de planter de loin dans des conditions difficiles. Côté défensif, Campbell fait le boulot honorablement. Pas le meilleur défenseur du monde, il a beaucoup progressé dans ce domaine et cela pourrait être un fort avantage côté bourguignon.

Cependant, T.J. Campbell devra encore fournir quelques efforts supplémentaires pour permettre à la JDA de s’imposer et d’ainsi réaliser un nouvel exploit. En effet, peu rapide pour un meneur de sa taille (1,77m), il devra compenser son manque de percussion intérieure par une meilleur gestion offensive. Non pas qu’il ne prenne jamais les bonnes décisions, loin de là! Cependant, on attend de lui qu’il soit plus agressif en début de possession pour s’éviter des shoots « casse-gueule » au buzzer.

De plus, son agressivité devra aussi ressurgir dans sa sélection de shoot. S’il est en confiance, il devra davantage tenter sa chance. Car c’est aussi en multipliant les menaces offensives que Dijon pourra s’en sortir!

 

Le jeune meneur aura beaucoup de pression sur les épaules... Photo J. Michaelczak; LBP

Le jeune meneur aura beaucoup de pression sur les épaules…
Photo J. Michaelczak; LBP

Malela Mutuale

(1,7pts; 1,2pds; 1,6éval)

 

Le jeune meneur remplaçant Malela Mutuale est arrivé à Dijon en provenance du Paris-Levallois durant l’inter-saison. Prêté par le club parisien, il a clairement progressé et ne quittera pas la capitale bourguignonne de la même manière qu’il y est arrivé.

Maladroit en début de saison, il a cependant montré de bonnes qualités de dribble. Et même s’il n’est pas encore totalement mûr pour mener une équipe en tant que meneur titulaire, il rend de précieux services. En passant près de 10 minutes sur le terrain, il permet de faire souffler T.J. Campbell sans forcément perdre toute plus-value. Car s’il ne représente pas une menace offensive certaine, il n’en reste pas moins que sa lecture du jeu a fortement évolué!

Pour la série fac à la SIG, Mutuale devra lui aussi être plus agressif. Notamment au shoot où il ne faudra pas avoir peur de saisir chaque opportunité sous peine de se retrouver à la fin des 24 secondes… En clair, il faudra surveiller chaque opportunité et l’exploiter à fond! Ses qualités de dribble pourraient d’ailleurs permettre d’ajouter une pression supplémentaire à la défense adverse. Attention aussi à la défense où la concentration restera bien évidemment le maître mot.

 

Bilan

 

En clair, le poste 1 propose de bonnes choses à l’équipe dijonnaise même si en face l’homonyme Louis Campbell sera un sérieux client. Il faudra cependant progresser dans l’impact offensif. Car il est essentiel pour une équipe en playoffs d’avoir un meneur de jeu capable de prendre ses responsabilités.

Quelques interrogations persistent donc autour de ce poste côté dijonnais mais le potentiel est là. De plus, avec une concentration défensive à son paroxysme, tout est possible.

À voir donc si les dijonnais en sont capables. Le potentiel semble présent, reste à voir la réaction en playoffs.

 

Go JDA!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés