La jeune garde française au rendez-vous !

Le recrutement estival dijonnais laissait entrevoir de belles choses. Des américains talentueux et appliqués en défense, et des JFL intéressants, en provenance pour certains de la Pro B.

La pression était conséquente pour ceux-là, qui devaient faire leur preuve, dans une équipe renouvelée en quasi-totalité…

Souffelweyersheim, nouveau centre de formation dijonnais?

 

Alingue confirme qu'il peut avoir un impact très intéressant sur le jeu dijonnais. Source: basketactu.com

Alingue confirme qu’il peut avoir un impact très intéressant sur le jeu dijonnais.
Source: basketactu.com

Samedi soir, face à Cholet, on a pu constater l’incroyable complémentarité entre les deux intérieurs JFL dijonnais: Jacques Alingué et Kevin Dinal, tous deux arrivés en provenance de Souffelweyersheim, à une saison d’intervalle.

Si le premier nommé a déjà fait ses preuves la saison passée, grâce à sa verticalité, son envie et son efficience sur les parquets, le deuxième était un gros point d’interrogation. Âgé de seulement 22 ans, Dinal arrivait toutefois dans la Cité des Ducs après une saison convaincante en Pro B (10,5 points et 7,7 rebonds).

Kevin Dinal montre qu'il a un potentiel incroyable. Source: jdadijon.com

Kevin Dinal montre qu’il a un potentiel incroyable.
Source: jdadijon.com

Fort défenseur, doté de qualités athlétiques remarquables, Dinal s’est rapidement imposé comme un joker de luxe, derrière un Myles Hesson en difficulté d’adresse récemment. Face à Cholet, il a même profité des errements défensifs de l’américain pour effectuer une pointe à 10 points et 7 rebonds. Pas mal pour un « rookie »!

Dans le même temps, Jacques Alingué confirme les belles choses entrevues la saison passée (6,3 pts et 3,3 rbds cette saison). Plus à l’aise en attaque, toujours essentiel en défense, l’intérieur dijonnais, décalé en poste 5 comme en deuxième partie de saison dernière semble s’épanouir dans le collectif dijonnais.

Dans le même temps, le jeune prodige Axel Julien, arrivé cet été en provenance de Hyères-Toulon, dans les valises de Laurent Legname, se montre régulièrement en championnat. Le meneur dijonnais n’a pas froid aux yeux. Et même s’il a été très maladroit (le manque d’expérience) face à Cholet, et à parfois pénalisé son équipe, il ne manque jamais une occasion de prendre un shoot. Une attitude remarquable que le public semble apprécier. Un gros talent, qui doit encore trouver davantage de régularité pour peser sur le jeu de son équipe, mais qui a déjà montré de belles qualités.

 

La JDA Dijon dispose cette saison de trois jeunes joueurs JFL qui ne demandent qu’à exploser au plus haut niveau français. Avec Marc Judith, le capitaine, exemplaire à chaque apparition sur le parquet, Dijon peut s’appuyer sur une base de guerriers qui complètent à merveille les américains.

De quoi laisser augurer une saison passionnante? Rien n’est plus certain!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés