La chronique du jdaoff – La JDA dans la douleur…

Chaque mardi, Jdaoff vous propose une chronique qui revient sur les temps forts de la semaine de la JDA Dijon. L’occasion de faire le point sur ce qui s’est passé et d’anticiper les prochains rendez-vous clé. Coups de gueule, coups de coeur, il y en aura pour tout le monde!

Cette semaine a encore été compliqué pour la JDA, qui a un peu de mal à remettre en route la machine en ce début d’année. Néanmoins, le principal est là, les dijonnais ont retrouvé le chemin de la victoire, et on peut déjà faire un premier bilan à la mi-saison, plus que satisfaisant. Car, soyons honnêtes, qui aurait parié toute son épargne sur pareille position au début de la saison?

La semaine de la Jeanne

Source: foxaep.com

Attention à la suffisance et au surplus d’orgueil… Source: foxaep.com

Mercredi dernier, la JDA recevait Ljubjana en Eurocup. Les slovènes sont venus le couteau entre les dents, et il a semblé que la marche était un peu trop haute pour les hommes de Jean-Louis Borg.

En effet, c’est au terme d’un match frustrant, de par les diverses maladresses des dijonnais, que la JDA s’est incliné (de justesse encore une fois) face à un adversaire qui a parfaitement assumé son statut. Dijon a su rivaliser et revenir dans la partie, là n’est pas la question. En revanche, elle a clairement montré ses limites actuelles, à savoir l’expérience du haut niveau européen. Mais cela fait partie de l’apprentissage d’une équipe, surtout quand la plupart de ses cadres (pour ne pas dire tous) sont âgés de moins de 30 ans…

Mais Dijon a su réagir ce samedi. L’équipe se déplaçait en Normandie pour y défier Rouen. Le promu a été plutôt surprenant en cette première partie de saison et a même profité de l’apport bénéfique de l’ancien meilleur marqueur du championnat, Sean May pour s’offrir une magnifique fin d’année.

Mais c’est un Rouen amputé d’une partie de ses membres qui se présentait face à la JDA. Et, malgré les avertissements de Borg, Erving Walker et les siens n’ont pas réussi à prendre au sérieux un adversaire dont la réaction d’orgueil a bien failli mettre à terre les dijonnais. Trop de suffisance et l’impression que les individualités pouvaient sauver une rencontre à elles toutes seuls…

Néanmoins, la JDA s’est imposé à Rouen et renoue avec la victoire. Surtout, elle reste sur 6 victoires consécutives en championnat! De bonne augure avant de débuter la deuxième partie de saison!

 

Focus sur

L'ailier canadien peine encore à se trouver... Espérons qu'il y parvienne avant la fin de la saison! Source: foxaep.com

L’ailier canadien peine encore à se trouver… Espérons qu’il y parvienne avant la fin de la saison!
Source: foxaep.com

Cette semaine, on se penche sur le cas de Kris Joseph. Arrivé cet été en provenance du voisin chalonnais, l’ailier canadien était attendu comme la relève de Mykal Riley. On prônait sa polyvalence, sa vision de jeu, son aisance sur les parquets et surtout, son apport des deux côtés du terrain.

Mais voilà, depuis le début de saison, le natif de Montreal n’arrive pas à se mettre dans le rythme. Pour preuve, ses statistiques moyennes: 13,5 pts et 3,5rbds à Chalon contre 6,4pts et 2,6rbds à Dijon. Joseph n’a pas l’air à l’aise dans les systèmes de jeu dijonnais, et il se retrouve cloué sur le banc… Quand on connait le potentiel du joueur, on est forcément attristé. Samedi encore, il n’a passé que 9 minutes sur le terrain pour 3 shoots manqués et 2 rebonds. On espère qu’il saura trouver sa place d’ici la fin de saison, car il pourrait être une magnifique plu-value pour la Jeanne!

 

Le top

Aujourd’hui, c’est le tandem d’extérieurs de la JDA Dijon qui est à l’honneur. En effet, Gray et Walker s’affirment de jours en jours comme les deux leaders du collectif dijonnais. Décisifs, culottés et en pleine confiance, les deux américains font trembler les filets et affolent les défenses adverses!

Attention tout de même à ne pas vouloir en faire trop et à ne pas la jouer trop perso. Borg a déjà rappelé à l’ordre son arrière face à Ljubjana. Mais ils sont pour le moment les principaux artisans du beau parcours dijonnais.

 

Le flop

Face à Rouen, on a vu une équipe dijonnaise incapable de tuer son match. Pourtant, Rouen était mal en point et les opportunités n’ont pas manquées. Et il a fallu un excellent Steven Gray pour permettre à la JDA de s’imposer dans la douleur.

Attention à la suffisance et à l’individualisme, le basket est un sport collectif! Surtout que la défense a encore un peu de mal à trouver de la régularité, et ça ne va pas aider l’équipe…

 

Les rendez-vous

Ce mercredi, la JDA se déplace à Bamberg pour tenter de décrocher sa première victoire en Last 32. Certainement la dernière chance pour les hommes de Jean-Louis Borg d’espérer se qualifier.

Ensuite, la JDA se déplacera à Paris pour y affronter un PL qui ne tient pas encore toutes ses promesses. Attention, match piège par excellence. Surtout que la JDA reviendra tout juste d’un déplacement en Allemagne!

 

À la semaine prochaine pour une nouvelle édition!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Connexion
Mots clés