Défaite de la JDA à Roanne.

Hier soir la JDA se déplaçait à Roanne pour affronter la meilleure défense du championnat. Et on le sait, les hommes de Jean Louis Borg sont dépendants de leur défense et de leur adresse. Or, qu’arrive-t-il quand aucune des deux n’est présente? Les dijonnais se prennent une taule!

Et c’est justement le scénario vécue par les dijonnais en début de match. Car même s’il ont par la suite réussis à faire face à la Chorale, les lacunes et le retard étaient tels que s’imposer dans ces conditions était mission impossible.

Les dijonnais se sont heurtés à un mur samedi soir.

Les dijonnais se sont heurtés à un mur samedi soir.

Les joueurs dijonnais n’ont pas sus assumer leur statut de favoris dans cette rencontre. Un scénario annoncé? Oui et non. Car il était facile de prédire la réaction roannaise. Cependant, on aurait pu croire que les joueurs de la JDA assumeraient mieux leur position de favoris et leurs récents progrès.

Mais après une début de partie catastrophique (22-8), les dijonnais retrouvaient leurs automatismes en défense et en attaque et grignotaient petit à petit leur retard. Sous l’impulsion de ses deux intérieur américains Andre Harris (14pts, 5rbds) et Zach Moss (9pts, 4rbds), la JDA allait commencer à remonter la pente. Malheureusement, l’écart était déjà creusé et Howard et Coleman gardaient les hommes de Luka Pavicevic en tête.

Mais tout n’est pas à jeter dans ce match. Déjà, on retiendra le bon match de Larry Owens (9pts, 5rbds et 2 interceptions). L’ailier américain a encore livré une belle prestation et semble désormais avoir trouvé sa place dans le collectif dijonnais. Ferdinand Prenom  lui aussi réalisé un bon match en cumulant 8pts et 8rbds (Plus un tir tenté à 3pts, WTF?).  Malgré la défaite, le maintien est plus que jamais d’actualité car les défaites des concurrents au maintien gardent les dijonnais dans une bonne position. La JDA reste d’ailleurs accrochée à la 7° place du championnat à égalité avec Orléans, Nanterre et Roanne justement.

En revanche, grosse déception quant à la prestation de Jérémy Leloup (2pts, 1 ast, 0/2 aux shoots, 5bps pour -2 d’éval’). L’ailier n’a pas su tenir son rang hier soir. Idem pour T.J. Campbell qui n’a jamais trouvé la mire à longue distance. Un manque d’adresse qui a précipité la chute des dijonnais.

Il ne faut pas dramatiser néanmoins. La dynamique est toujours à l’avantage des hommes de la Citée des Ducs et nul doute que les joueurs auront à coeur de reprendre de plus belle!

Go JDA!

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Login
Mots clés